Quelle mutuelle choisir en Belgique ?

Toute personne résidant ou exerçant une activité professionnelle sur le territoire belge est assujettie à la Sécurité sociale. Afin de bénéficier d’une meilleure prise en charge santé, il est toutefois nécessaire de s’affilier à une mutuelle. Aujourd’hui, avec le choix de plus en plus vaste sur le marché, il est vrai qu’il n’est pas toujours évident de faire son choix. Vous vous demandez donc quelle mutuelle choisir en Belgique ? Voici donc les points essentiels à retenir pour trouver la mutuelle adaptée à vos besoins en Belgique.

⇒ Comparer les mutuelles gratuitement

Quand, comment et pourquoi souscrire à une mutuelle ?

Une assistance financière supplémentaire pour les soins de santé

L’assurance maladie obligatoire c’est-à-dire la Sécurité sociale prévoit un remboursement de base des soins de santé, notamment une prise en charge des honoraires des médecins, les frais d’hospitalisation ou l’achat des médicaments, ainsi que les indemnités liées à l’incapacité de travail. En d’autres termes, les assurés ont droit à un service minimal. Par ailleurs, avec les tarifs des soins médicaux qui ne cessent d’augmenter, de plus en plus de personnes rencontrent des difficultés à payer leurs dépenses de santé. Le recours à une mutuelle santé apporte ainsi une assistance financière en plus, moyennant le paiement d’une cotisation supplémentaire. À noter toutefois que les mutuelles santé belges ne proposent pas obligatoirement les mêmes services. Chaque institution définit librement ses propres tarifs, dans le respect des consignes établies par l’OCM ou Office de Contrôle des Mutualités.

Souscrire une mutuelle santé au moment d’entrer dans la vie active

En Belgique, pour un employé ou un travailleur indépendant, la souscription à une mutuelle est indispensable, à côté de l’affiliation à la sécurité sociale locale. L’inscription à une mutuelle devient une obligation aussi bien pour les actifs que pour les personnes qui décident de quitter la vie étudiante pour chercher du travail. La souscription à une mutuelle santé vient donc compléter la prise en charge des dépenses de santé de la mutualité choisie. Sachez tout de même que les mutualités se chargent aussi bien l’assurance obligatoire pour le compte de l’État que l’assurance complémentaire pour ses membres.

quelle mutuelle choisir en Belgique

Quels avantages ?

La souscription à une mutuelle santé permet avant tout d’accéder à une variété de soins médicaux qui sont généralement mal remboursés ou non pris en charge par l’assurance maladie obligatoire. La complémentaire santé propose ainsi un remboursement intégral ou partiel supplémentaire des interventions médicales comme les soins dentaires, le recours à la médecine alternative ou les dépenses optiques. L’appui de la mutuelle facilite également l’accès aux interventions semi-médicales comme la possibilité d’emprunter du matériel de soin ou auxiliaires de type fauteuil roulant, lit d’hôpital ou béquilles. En fonction de la formule de couverture santé complémentaire choisie, d’autres interventions spécifiques sont même prises en charge comme le paiement d’un abonnement en salle de sport, les services de garde à domicile ou les cadeaux offerts lors de la naissance de votre enfant.

⇒ Comparer les mutuelles gratuitement

Inscription à une mutuelle : les démarches

Aujourd’hui, la souscription à une mutuelle santé en Belgique s’effectue de différentes manières. Vous avez ainsi le choix entre l’envoi de votre dossier d’inscription préalablement imprimé par voie postale ou l’inscription sur place, dans les bureaux de l’assureur. De plus en plus d’institutions proposent même une procédure en seulement quelques clics sur Internet, sur des plateformes dédiées. Pour rappel, la souscription à une complémentaire santé va de pair avec une cotisation mensuelle, trimestrielle ou semestrielle en fonction de l’établissement et de la formule de couverture choisie. Le montant de cette participation financière varie d’une assurance complémentaire à une autre. Elle reste tout de même identique pour les assurés inscrits dans la même mutuelle. En revanche, le non-paiement à temps des cotisations implique une perte des avantages de la couverture des dépenses de santé.

Comment choisir sa mutuelle en Belgique ?

Toute personne partant à la recherche d’une mutuelle santé a certainement constaté la diversité de l’offre proposée sur le marché, et qu’il est parfois difficile de s’y retrouver. Sachez qu’aujourd’hui, le choix de ce type d’assurance santé reste entièrement libre. Par contre, il est primordial de se tourner vers la formule qui correspond le mieux à vos besoins en termes de couverture santé. Ci-après les critères essentiels à retenir qui vous guideront dans le choix de la meilleure mutuelle santé.

quelle mutualité choisir

Définir son profil d’assuré

Définir son profil d’assuré est la première chose à faire avant de partir à la recherche d’une mutuelle santé. Sachez en effet qu’un contrat d’assurance santé se base sur des paramètres bien précis comme la date de naissance, la situation familiale, l’état de santé et le régime obligatoire. Pour trouver la complémentaire santé idéale, vous devez connaitre vos besoins santé réels. Prenez donc le temps de lister vos attentes sur le plan médical, que ce soit sur la médecine générale et les modalités d’hospitalisation, que sur les soins dentaires ou optiques. Il serait tout simplement inutile de payer des frais élevés pour un poste de soin optique, alors que vous ne présentez pas de problèmes de vue spécifiques.

Les garanties

La liste des garanties comprises dans le contrat d’assurance santé dépendra en majeure partie de votre profil d’assuré et de vos besoins de santé. Étant donné que la formule de couverture santé obtenue est entièrement personnalisée, il n’est donc pas exclu que les tarifs et les frais varient du simple au double d’un assureur à un autre. En comparant les offres proposées par les mutuelles en Belgique, prenez toujours le temps de bien lire les garanties qui y sont incluses ainsi que les modalités de prise en charge. En Belgique, la majorité des mutuelles évaluent les remboursements sur une base forfaitaire fixe, de type 50 ou 100 euros pour un poste de dépense, ou sous forme de pourcentage par rapport à la prime de la Sécurité sociale, à raison de 100, 150 ou 200 % selon le cas.

Le niveau de couverture

Certains assureurs proposent tout de même une couverture maximale et complète aux assurés dans tous les domaines. Bien évidemment ce type de formule demande un coût relativement élevé. Une couverture sur presque l’intégralité de tous les soins médicaux sans exception, des frais d’hospitalisation, des soins dentaires et optiques, voire des dépenses générées par la médecine douce revient particulièrement cher. Contrairement à ce que l’on pense, monter en gamme sur quelques garanties n’est pas toujours rentable, car le surplus de cotisation n’est tout simplement pas récupérable en remboursement.

Les exclusions de garanties

Les exclusions de garanties déterminent également le choix d’une complémentaire santé. Il s’agit des situations et des dépenses qui ne sont pas prises en charge par l’assurance complémentaire. Elles varient d’un contrat d’assurance santé à un autre ; d’où l’importance de bien vérifier leur présence avant de passer à l’étape de la signature. Outre les exclusions générales qui indiquent les situations non prises en charge par la mutuelle, vous observerez également l’exclusion de soins particuliers qui s’applique sur des cas spécifiques comme les dépenses en chirurgie esthétique ou les cures de désintoxication. À celles-ci s’ajoute l’exclusion classique généralement causée par le comportement de l’assuré, comme l’apparition de certaines blessures après une prise de stupéfiants, une tentative de suicide ou la pratique d’un sport violent.

⇒ Comparer les mutuelles gratuitement

Le tiers payant

En fonction des besoins et du budget de l’assuré, le tiers payant vient s’ajouter à son contrat de mutuelle santé. Une telle option vous évite de payer les frais de santé, les consultations ou l’achat de vos médicaments à l’avance. Avec le tiers payant intégral, l’assuré présentera uniquement sa carte d’assurance et le document de prise en charge fourni par la mutuelle. En revanche, en tiers payant partiel, il se verra dans l’obligation de s’adresser uniquement à des professionnels et des établissements de santé partenaires de la société d’assurance maladie à laquelle il s’est affilié. Il prendra également en charge le ticket modérateur ainsi que les frais qui n’entrent pas dans la prise en charge de la mutuelle.

Le budget

Le choix d’une mutuelle santé dépend également de votre budget. Le montant des cotisations doit en effet concorder avec les moyens financiers dont vous disposez. Comme toute dépense, il est inutile de choisir une formule de couverture santé qui coûte relativement cher si l’assuré est dans l’impossibilité d’honorer les cotisations mensuelles, ou si les frais requis ont un impact non négligeable sur son budget. Sachez également qu’un tarif élevé n’est pas toujours un gage de qualité.

Le côté pratique

Il ne faut pas non plus négliger le côté pratique au moment de souscrire à une mutuelle santé. Certes, il est tout à fait possible de s’affilier auprès d’une mutuelle santé localisée dans la province du Luxembourg si vous résidez en Flandre Orientale ou Occidentale, et inversement, mais pour des raisons pratiques, il serait préférable de choisir un assureur présent dans votre propre région qui connaît en détail les services proposés dans votre localité. La proximité facilite également les modalités de remboursement.

Quelles sont les mutuelles les plus connues ?

Aujourd’hui, la Belgique compte plusieurs organismes prenant en charge les dépenses de santé des citoyens. Ci-après une liste des mutualités les plus connues et qui assurent une couverture à l’échelle nationale.

La mutualité chrétienne

Les origines de la mutualité chrétienne issue de la « Société de secours mutuel » remontent en 1886. Sa naissance n’a toutefois été officialisée qu’en 1906. Depuis sa création, cette institution a toujours fait en sorte que les services de l’assurance obligatoire en Belgique soient accessibles aux personnes les plus démunies. Son but consiste à offrir un accès égal à la santé et aux soins de qualité. Avec plus de 4,5 millions de membres à son actif, la mutualité chrétienne est toujours sollicitée par les sympathisants du mouvement social chrétien en Belgique.

La mutualité socialiste

La mutualité socialiste présente jusqu’à ce jour la plus grande couverture en Wallonie. Ayant vu le jour avec les caisses d’assurance maladie, elle regroupe une grande majorité des ouvriers dès le XVIIIe siècle. Sollicitée en priorité par les membres à conviction socialiste, elle accorde une importance particulière à l’aide, l’accompagnement et la prévention.

⇒ Comparer les mutuelles gratuitement

Les Mutualités Libres

Avec des origines qui remontent en 1913, les Mutualités Libres regroupent quatre mutualités apolitiques et dynamiques. Avec plus de deux millions d’affiliés, l’institution se positionne à la troisième place des organismes assureurs de Belgique. En plus de prendre part aux différents débats sur l’actualité médicale auprès d’une variété de magazines, les Mutualités Libres s’engagent également dans des démarches qui visent à faciliter le dépistage de certaines maladies chroniques comme le diabète.

La mutualité libérale

La mutualité libérale est née en 1914. Elle enregistre jusqu’à ce jour 600 000 membres. L’institution s’adresse plutôt aux indépendants, en proposant des formules de couverture santé sur mesure accompagnées de guides pratiques adaptées.

La mutualité neutre

La mutualité neutre est considérée comme la plus ancienne organisation mutualiste en Belgique. La particularité de son offre réside dans sa large gamme de remboursement complémentaire, avec une prise en charge des dépenses spécifiques comme celles liées à la médecine alternative.

Pourquoi changer de mutualité ?

Plusieurs motifs justifient le changement de mutualité. La naissance d’un enfant, fonder une famille, une reconversion professionnelle, déménager à l’étranger ou l’arrivée de la retraite fait évoluer les besoins, d’où la nécessité de basculer vers une autre organisation pour la prise en charge des dépenses de santé. Il est donc essentiel d’adapter la complémentaire santé à la réalité.

En Belgique, vous pouvez parfaitement décider de changer de mutualité à tout moment. La procédure est entièrement gratuite. En revanche, les transferts ne seront autorisés que seulement quatre fois dans l’année, c’est-à-dire au 1er janvier, le 1er avril, le 1er juillet ou au 1er octobre. L’introduction de la demande d’inscription auprès de la nouvelle mutualité se fait dans les 4 semaines qui précèdent la date de transfert. Sachez tout de même que chaque mutualité met en place ses propres dates limites.

Vous vous demandez encore quelle mutuelle choisir ? Remplissez le formulaire ci-dessous et recevez gratuitement des prix de différents organismes en Belgique.